Libraire-expert de livres et manuscrits anciens
300 - 500 €
Estimation d'un livre ou d'un manuscrit
MITTERRAND, François

Lettre autographe signée à Marie-Louise Terrasse, dite Catherine Langeais

[Fort d’Ivry], 15 décembre 1938

LA RUPTURE AVEC LA HIÉRARCHIE MILITAIRE ET “DÉDAIN” DE L’ORDRE BOURGEOIS :

“JE SUIS DE FORT MÉCHANTE HUMEUR CONTRE L’ARMÉE QUI M’INSUPPORTE DE PLUS EN PLUS.”

2 pp. in-12 (134 x 140 mm), encre bleue. 

CONTENU : 

Le 15 décembre 1938

Ma chérie,

Je vous écris sur ce bout de papier faute de mieux. Je ne veux d’ailleurs que vous dire ce soir mon amour, et vous imposer ma présence ! Ce soir je suis fatigué. Journée sans intérêt. Je suis de plus de fort méchante humeur contre l’armée qui m’insupporte de plus en plus. J’ai vraiment trop de dédain pour tous ces gens de ce métier pour ne pas rager de l’autorité qu’on ne sait qui leur donne.

Ma petite fille que j’aime, heureusement que je vous ai ! Je vis du souvenir de cette soirée d’hier. Comme chaque fois, je retire de votre présence toute ma joie. Pour samedi et dimanche, avalanche de sorties en perspective. Mais une seule compte pour moi : celle qui me permettra de vous retrouver, ma pêche bien-aimée. Je passerai sans doute samedi à 18h à Vavin. Vous y verrai-je ? Je serai heureux de vous raccompagner chez vous. Quant à la garde du Fort, j’espère qu’elle m’épargnera.

Ma toute petite fille, bonsoir. Je vous adore. J’espère que vous n’êtes pas ennuyée à cause de vos parents. Il serait bon en effet que votre père n’ait pas l’impression d’être tenu à l’écart. Mais je comprends votre timidité. Je sais que vous ferez pour le mieux. Bonsoir, je penserai à vous en m’endormant c’est sûr. Car je vous aime et ne m’en plains pas.

François.